13.8.11

Parmelan : le Grand Montoir

Vue sur Annecy depuis le sommet du Parmelan
Ce matin, j’ai croisé quelques randonneurs gravissant le Grand Montoir pour accéder à la tête du Parmelan chaussés de tennis sans semelle antidérapante et sans tenue des chevilles. Cet itinéraire est certes bien équipé de chaines et de barrières pour s’agripper afin de se hisser. Mais il ne faut pas provoquer la montagne !
Parmelan - Grand Montoir
Alors pour mieux informer les touristes et les annéciens qui souhaitent voir la ville d’en haut avec moins de 2 h 30 de marche, voici quelques photos.

A ce stade vous aurez remarqués que la roche est calcaire. Cette roche s’use avec les passage des randonneurs des effets de l’érosion. Le Parmelan est un endroit privilégié pour observer les lapiaz. Par temps humide, elle devient glissantes.


Je n’écrirai pas que c’est un passage difficile, mais c’est l’un de ces lieux en montagne où un minimum de précautions doit être pris pour éviter des accidents.




Vous voilà avertis, si vous avez une doute prenez donc le Petit Montoir un chemin qui contourne la falaise. A l’arrivée, un paysage grandiose vous attend ainsi qu’une armée de chocards à bec jaune qui n’attendent que vous leur donniez quelques reste de votre piquenique.

Les chocards à bec jaune apprécient le pain, mais pensez aussi à leur donner d’autres aliments. Car s’ils ont le même type de système digestif que les cygnes ou les canards, celui-ci n’est pas adapté à l’ingestion du gluten présent dans le pain. Cet aliment provoque des dysfonctionnements du foie conduisant à une sorte de cirrhose. Le jeune chocards à bec jaune ci-dessous s’est délecté avec nos croutes de tome…peut être aussi néfaste que le pain ! Ces oiseaux sont protégés.


Jean-Claude MORAND – 13/8/11

Enregistrer un commentaire

Analytics