31.7.14

Un rayon de soleil pour profiter de CosmoJazz

 

Logo Cosmojazz Festival de Chamonix 680x221

Les rayons de soleil se sont fait rares en ce mois de juillet 2014. Mais aujourd’hui la météo nous en promettait un. Nous avons profité pour faire une balade au pied du Glacier d’Argentière et surtout profiter du concert du trio d’Harold Lopez-Nussa dans le cadre du CosmoJazz festival de Chamonix. Après une balade d’environ 30’ au départ du 1er tronçon du téléphérique des Grands-Montet, les organisateurs avaient posé un piano à queue au pied du glacier pour notre plaisir.

COSMOJazz_804 Harold Lopez-Nussa Trio

Vous avez encore la possibilité de profiter des concerts proposés par André MANOUKIAN jusqu'à dimanche 3 août. Pour en savoir plus : http://cosmojazzfestival.com/ 

 

Ce que vous avez manqué !

Fidèle à la grande école du piano cubain, Harold López-Nussa déploie sur l’étendue des notes noires et ivoires un jeu d’une étonnante maturité. À tout juste trente ans, le virtuose affiche déjà une solide discographie sous son nom et affirme définitivement son talent dans la cour des plus grands. Un jazz cubain qui sonne tel un éternel recommencement, sans jamais oublier les fondements de son originalité. Chucho Valdés ne s’y trompe pas : « Ce jeune pianiste est à l’avant-garde d’une nouvelle génération de musiciens, et son dernier album affirme et son talent et sa personnalité. Il possède un son subtil, des idées brillantes et un style musical unique. »

27.7.14

Extrait du JT de TF1 du 26/7/14

Premières images de notre escapade au Parmelan avec une équipe de TF1. Ces images ont été diffusées lors du JT de 20h du 26 juillet 2014. Vous reconnaitrez les lapiaz du Petit Montoir lorsque nous avons croisés quelques randonneurs. Sylvie PINATEL a souhaiter mettre en évidence qu'en montagne les gens se disent “bonjour”. Elle a même essayé avec une vache que nous avons croisée sur le sentier, et surprise ! La vache tourne la tête un peu brusquement…. Sylvie ne s’y attendait pas vraiment.
La partie “rando” commence à 1’24” après la pub.
 

26.7.14

TF1 mouille le maillot pour Annecy

Malgré les nuages, l’équipe de TF1 qui séjourne à Annecy en ce moment, a gravi le Grand-Montoir au Parmelan pour faire quelques images qui seront diffusées début août à l’occasion d’un Journal Télévisé. Cela a été un véritable plaisir pour moi de conduire Sylvie PINATEL (la journaliste) avec Florian LE GOÏC et sa camera d’environ 10kg sur le dos accompagné d’un preneur de son (Loris FREEMAN) sur ce parcours. Le farcement du refuge nous a fait oublier la boue sur le sentier.

Je vous tiendrai informé de la date de diffusion.

Un système de localisation pour les randonneurs

Compte tenu de l’excellence de la météo actuelle, je n’ai pas grand chose à vous raconter et à vous proposer comme nouvel itinéraire. Alors, je partage cette vidéo tout en pensant que le système de capture terrestre me parait aléatoire en montagne. Bref, à vous de juger !

22.7.14

Le temps de rêver….

La météo de ce mois de juillet 2014 n’est pas vraiment propice à la rando. Alors, autant se plonger dans un bon bouquin pour rêver nos prochaines sorties. Aujourd’hui, je vous propose “HAUTE-SAVOIE Les plus belles randonnées” publiées chez Glénat.

L’auteur, Pierre Millon, nous parle de notre région avec une fraîcheur et une érudition qui rendent ces randonnées plus intimes, plus intéressantes. Sa connaissance parfaite des itinéraires débouche naturellement sur cette sélection des plus belles classiques dans un registre familial. Toutes sont faisables à la journée et utilisent des sentiers balisés.

  • Broché: 144 pages
  • Editeur : Glénat (20 avril 2011)
  • Collection : Montagne Randonnée
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723483290

21.7.14

Garmin lance un nouvelle carte TOPO France Montagne PRO


Bien que je n’utilise pas un appareil Garmin, je trouve l’initiative de la marque intéressante. Garmin, leader mondial du GPS lance sa nouvelle carte numérique de randonnée TOPO France Montagne PRO : un focus cartographique détaillé dédié aux massifs des Alpes et des Pyrénées.

Image002Cette nouvelle carte numérique comporte des milliers de kilomètres de sentiers consultables d’un seul coup d’œil. Elle s’avère particulièrement bien adaptée à la pratique de la randonnée et du VTT au sein des deux massifs les plus fréquentés d’Europe.

TOPO France Montagne PRO est une carte hybride qui associe les avantages de la technologie « vectorielle » et de la l’affichage « raster » pour un confort de lecture et une navigation optimisée.

La technologie « vectorielle » associe le guidage sur les sentiers avec la fonction ActiveRouting¹ et la recherche de points d’intérêts liés aux activités de plein air (POI, parcours FFR, refuges, lacs sommets, cols…).


Active Routing - GuidageLa technologie « Raster » permet de retrouver sur les appareils Garmin compatible, l’affichage et les informations de la carte papier IGN 1:25.000 à l’identique. (Courbes de niveau, barres rocheuses, crevasses …). L’association de ces deux technologies permet de mettre en évidence les zones dangereuses comportant notamment des éboulis ou des falaises escarpées.

Caractéristiques principales :


- COUVERTURE : Alpes (départements 01, 74, 73, 38, 26, 05, 84, 04, 13, 83 et 06),
Pyrénées (départements 64, 65, 31, 09, 11 et 66) et Corse (2A et 2B)
- LE PLUS GRAND RESEAU DE SENTIERS : + 27 000 kilomètres de chemins dédiés à
la randonnée (balisés par la FFR) et au cyclisme (FFC)
- ACTIVEROUTING : calcul de l’itinéraire en fonction de l’activité et du profil de l’utilisateur, planification des trajets à l’aide du logiciel dédié BaseCamp™
- BASE DE DONNEES TRES COMPLETE (massifs montagneux, villes, parkings, lieux
touristiques…)
- IMAGES RASTERISEES ET VECTORIELLES ultra détaillées notamment dans les
zones dangereuses

Source : communiqué de presse de Garmin

¹ : Fonction ActiveRouting - Guidage spécifique en fonction de votre activité Outdoor- prise en charge

Mots clés Technorati : ,,,

20.7.14

Balade BISSE DU TRIENT avec COSMOJAZZ samedi 26/7

Départ

balade 10h Col de la Forclaz > buvette du glacier du Trient Domaine du Trient (Suisse)

Je reprends ci-dessous un texte de COSMOJazz dont j’apprécie la teneur chaque année. Une initiative qui permet d’associer les goûts pour la montagne et le Jazz.


Samedi26/07 10h30 : SANDRA NKAKE & JÎ DRÛ

  • BALADE BISSE DU TRIENT Image
  • Comme l’an dernier, le festival s’ouvre par une randonnée musicale, symbole des sons et des mélodies qui vont à la rencontre du granit et des grands airs, mais du côté suisse de la vallée, cette fois-ci. Construit durant la dernière décennie du XVIIIème siècle, le bisse du Trient a été réalisé sur un ancien tracé de voie ferrée qui était utilisée pour acheminer la glace du glacier de Tient jusqu’au Col de la Forclaz. Glace qui était par la suite exportée en ville et même jusqu’à Paris. Des panneaux didactiques explicatifs jalonnent le parcours du bisse. Ce sentier est accessible à toute la famille. Il faut compter environ 45 minutes de marche jusqu’à la buvette du glacier. A l'arrivée, une buvette permettra de se désaltérer et de se restaurer.

    Recommandations

    Ce sentier est accessible à toute la famille. Il faut compter environ 45 minutes de marche jusqu'à la buvette du glacier oû se déroulera le concert a capella, au milieu des mélèzes. A l'arrivée, une buvette permettra de se désaltérer et de se restaurer. Le col de la Forclaz se situe à 30 minutes de Chamonix en voiture en direction de Martigny. Il est également accessible en bus depuis Martigny ou le Chatelard.
    Un service de parking a été prévu par les collectivités publiques et les usagers sont donc priés de respecter les consignes.

    Pour les petites faims, prévoir le pique-nique, pour les faims plus significatives, nous recommandons :
    - la Buvette du Glacier et sa restauration mettant en valeur les plats traditionnels valaisans (Téléphone +41 79 287 76 78)
    - la cuisine très sympathique du restaurant du Col de la Forclaz, au retour de la balade.

    Si vous venez en voiture, pensez au covoiturage !

    BALADE BISSE DU TRIENT Image

     

    Accès:

    Départ recommandé Col de la Forclaz vers 10h
    Le concert a lieu vers la buvette du glacier du Trient.

    Pour les petites faims, prévoir le pique-nique, pour les faims plus significatives, nous recommandons la cuisine très sympathique du restaurant du Col de la Forclaz, au retour de la balade.
    www.coldelaforclaz.ch/fr/cafe-restaurant

    Accès au col de la Forclaz
    - par la route internationale Martigny-Chamonix
    - transports publics avec bus depuis Martigny ou Chatelard-Frontière (ligne concessionnée avec horaires officiels)
    - parkings à disposition au col de la Forclaz pour les voitures privées
    - plus d'infos sur : www.tmrsa.ch et aussi http://cosmojazzfestival.com/

    17.7.14

    La Giettaz–Sur les traces des Ceutrons– Circuit de 5h + 493 m

    Voici un circuit qui ne manque pas d’intérêt que cela soit d’un point de vue historique, géologique et pour la vue. Au départ de La Giettaz, nous allons nous transporter au début de notre millénaire. Selon les auteurs, entre 14 avant Jésus-Christ et le Xe siècle. Les Allobroges et les Ceutrons utilisaient cette zone pour traverser les Alpes et sans Borne marquant la frontière entre les territoires des Centrons et des Allobroges  au Col du jaillet _giettaz_49doute aussi pour la qualité des pâturages. Le Col du Jaillet (1723m) que vous atteindrez aujourd’hui porte la marque de ces peuples qui habitaient les Alpes. Une pierre que les historiens identifient comme une marque de territoire de part l’inscription quelle porte  . “FINES” (frontière en latin) et la présence d’autres bornes similaires au Petit Croisse Baulet et au col de l’Avenaz sans compter les nombreux vestiges de voies romaines.
    Les randonneurs moins intéressés par l’’histoire, apprécieront les sous-bois et les alpages que cet itinéraire vous permettra de découvrir. Et en récompense finale, les derniers mètres de cette rando vous permettrons de découvrir l’un des plus beau paysage d’Europe et en tout cas le plus haut sommet de notre continent.

    Chaine du Mont-Blanc depuis le Col du jaillet_giettaz_46

    Départ

    Depuis Annecy, rejoignez La Clusaz puis le Col des Aravis et redescendez ce col jusqu’au village de La Giettaz. A l’entrée de ce village, prenez une route à votre gauche vous conduisant au hameau Le Plan et le télésiège du Torraz. Un immense parking est à votre disposition au départ du télésiège. Vous trouverez également à la caisse de ce dernier, un carto-guide  au 1:30’000 des promenades et randonnées du Val d’Arly.

    Itinéraire

    Il s’agit d’un circuit parfaitement indiqué sur un sentier qui était également très bien entretenu en ce mois de juillet 2014. Suivez dans un premier temps la route qui s’élève au-dessus du hameau jusqu’au pont du Moulin où elle se transforme en piste forestière. A 300 m environ, prenez le sentier de gauche en direction du Planet et du col du Jaillet que vous atteindrez en approximativement 2h.
    image

    image
    clip_image003Téléchargez le circuit au format GPX pour un GPS
    clip_image003Téléchargez le circuit au format KMZ pour être afficher sur une carte Google

    Difficulté

    Aucune

    Altitude maximum

    1723 m

    Pour en savoir plus

    Itinéraire pour atteindre le Col du Jaillet depuis Combloux
    Office du tourisme de La Giettaz Tél. 04 79 32 91 90 

     

    3430 ET Laclusaz
    Carte de randonnée : La Clusaz Grand-Bornand
     

     

     

     

    Mes photos de la randonnée

    Histoire des Ceutrons

    Extrait de Wikipedia le 17/7/14
    “Les Ceutrons sont issus des occupants installés depuis la fin de l'âge du Bronze (viiie siècle av. J.-C./viie siècle av. J.-C.) et formeront un peuple dit « indépendant » au moment de l'installation des Allobroges au iiie siècle av. J.-C.. Ils occupent la Tarentaise, le Haut-Faucigny et le Beaufortain. Ils ont pour voisins, à l'ouest, lesAllobroges ; au nord, les Nantuates, et les Véragres (bas-Valais) ; à l'est, les Salasses ; et au sud les Graiocèles et les Médulles en Maurienne.
    Ce sont principalement des éleveurs qui participent et aident au trafic par le col du Petit-Saint-Bernard entre Gaule cisalpine et Gaule Transalpine comme l'attestent les nombreux vestiges gaulois des tombes. Ils exploitent aussi des mines de cuivre1. Leur principale capitale était alors Axima (Aime). Après une période d'autonomie ils sont celtisés assez fortement par les Allobroges puis ils intègrent définitivement le monde romain sous Auguste, quand celui-ci soumet les peuples alpins qui faisaient obstacle aux communications entre la plaine du Pô et les autres versants des Alpes. Ils furent soumis par le lieutenant Terentius Varro (à l'origine du nom Tarentaise). L'itinéraire d'Antonin indique d'autres bourgs de ce peuple : Bergiatrum (Bourg-Saint-Maurice) ; Darantasia (Moûtiers) ; Oblinmium (La Bâthie,) et Ad Publicanos (L'Hôpital aujourd'hui Albertville). La table de Peutinger cite les mêmes étapes. C'est chez eux et par la Tarentaise que passa l'armée d'Hannibal avec ses 38 000 fantassins, 8 000 cavaliers et 37 éléphants en [-218].
    La cité ceutrone devient une cité romaine - Forum Claudii Augustii - vers 47, sous le règne de l'empereur Claude. La cité devient la capitale des Alpes Graies, appelée parfois Centronie. Cette province romaine recouvrait la vallée de Chamonix, la vallée du Beaufort, la Tarentaise, depuis Conflans.
    La province avait un intérêt stratégique majeur avec ses cols (cf. Alpes Graies) reliant Rome à la Gaule, d'où l'effort de la part des procurateurs pour entretenir les voies, malgré le climat alpin, et les gîtes d'étapes2. Alpis Graia construite à partir de 45 av. J.-C, sur le passage du Col du Petit-Saint-Bernard, devint un des axes de franchissement des Alpes les plus utilisés. Les remaniements administratifs unirent la province à celle des Alpes Graies et des Alpes Pennines.”







    Analytics