19.8.10

Chalet du Curé – Col des Aravis – 3h + 166 m

L'Etale (2483m) vue depuis le chalet du curé - Col des Aravis P1020145Une balade d’environ 3 heures qui vous donnera l’occasion de découvrir l’un des plus beaux panoramas sur la chaîne du Mont-Blanc et le Beaufortain. Un itinéraire à la portée de tous ce qui en fait aussi son défaut car la foule est au rendez-vous. Vous déambulerez au milieu des alpages au pieds des rochers de l’Etale (2483m). 

Départ

Depuis Annecy, rejoindre La Clusaz et le col des Aravis. De nombreux parking vous permettront de trouver une place au col.

Itinéraire

Chapelle Saint-Anne - Col des Aravis P1020148Une piste jeepable démarre entre les boutiques de souvenirs, perpendiculaire à la route, juste en face de la chapelle Saint-Anne (*) (**) (XVIIe).  La piste s’élève doucement en contournant la montagne sur la gauche.
 

 

Table d'orientation en montant au chalet du curé depuis le col des Aravis. P1020130Une table d’orientation a été judicieusement posée pour vous permettre d’identifier les sommets alpins et pré-alpins (ce n’était pas le cas lors de mon petit reportage photo de ce matin).


Les chalets se transforment progressivement en résidences secondaires ou en restaurant comme le restaurant de Plan Rebord. D’autres sont toujours exploités comme la magnifique ferme qui se trouve à quelques dizaines de mètres du chalet du curé.


Chalet du curé avec la porte des Aravis en fond P1020141 


La porte des Aravis que vous pouvez distinguer sur la photo est associée à une légende qui prétend que Gargantua  lors de sa traversée des Alpes, trébucha sur la chaîne des Aravis. Énervé, il donna alors un coup de pied dans la montagne qui fendit la montagne détachant un rocher. La Porte des Aravis était née. Le rocher ainsi projeté devint la Piera Menta dans le Beaufortain.


Lucarnes à jouées galbées - Chalet du Curé - Col des Aravis - La Giettaz La Clusaz P1020140Je ne connais en revanche pas l’histoire du chalet du Curé, mais vous observerez que son aspect massif et son toit à quatre pans le distingue des autres. Observez également les deux lucarnes à jouées galbées sur sa face nord. Une forme d’ouverture que je connais que dans la région de Fribourg, mais pas dans les Aravis.  

 

 

Difficulté

Aucune ! C’est une balade où vous pouvez emmener pépé même s’il a de l’arthrose dans les genoux et le bambin de 18 mois. Prévoyez quand même une canne pour pépé et un sac à dos pour porter les plus petits.

La piste est toutefois empruntée par de nombreux 4x4 qui se rendent au restaurant. Certains conduisent aussi mémé avec leur berline jusqu’à ce même restaurant.

Pour en savoir plus

clip_image001

 

Carte de randonnée 3531 OT Megève – Col des Aravis

P1020147Sachez aussi que vous trouverez sur ce petit itinéraire un service de location d’anes bâtés proposant différents circuits dans le massif des Aravis.


(*) Cette chapelle, dédiée à sainte Anne, fut fondée par Pierre-François de Belletour, seigneur de Flumet, en 1624. Les curés de La Clusaz devaient y célébrer, le jour de la sainte Anne, une grand' messe. Les paroissiens s'y rendaient en procession dans les temps de calamités, particulièrement pour demander la pluie. Elle fut restaurée successivement en 1867, 1926 et 1950, recouverte en tavaillons le 19 octobre 1984. Lors de cette dernière rénovation, les artisans avaient initialement crépis les murs extérieurs, opération qui fut contestée par l’architecte des bâtiments de France qui demanda à ce que les pierres demeurent apparentes comme à l’origine.


(**) Texte modifié le 20/8/10 - Je me souviens que des cluses m’ont raconté une autre légende concernant la propriété de cette chapelle. Un conflit qui les opposait aux habitants de la Giettaz. Car les deux communautés revendiquaient la “propriété” du lieu sans pouvoir recourir à un relevé cadastral tel que nous les avons aujourd’hui. Lors d’une violent orage, un fossé c’est creusé du côté de la Giettaz positionnant clairement la chapelle du côté de la La Clusaz. Un signe céleste qui fut interprété comme une désignation des propriétaires : La Clusaz. Tel est la légende telle que ma mémoire me la rapporte. 

Savoie, une montagne de légendeCette légende se retrouve aussi dans un ouvrage “Savoie une montagne de légende” de Lucien Chavoutié édité chez “La fontaine de Siloé” . Une recherche avec Google book m’a permis de trouver le texte suivant : “entre La Giettaz et La Clusaz au sujet de leurs limites communes avait, en 1650, trouvé une heureuse solution […]. Au-delà de la querelle surgie lorsqu’il s’agit de délimiter le territoire propre à chaque village au col des Aravis, il s’agissait aussi de savoir où construire la chapelle dédiée à Sainte Anne, patronne des alpages. La mère de Marie fut-elle désolée d’apprendre tant de déchirements ? A peine le mur de base se dressait-il à droite que des fondations étaient creusées à gauche. Et renversée la murette, ici. Et comblée la fosse, là. Un matin toutefois, plus aucune trace de travaux, ni de part ni d’autre. Mais un profond sillon marque une limite parfaite qui tient compte des griefs des deux communautés […]. Chacun vit là la main de Dieu et de sainte Anne”

 

Enregistrer un commentaire

Analytics