16.8.08

A la rencontre des bouquetins


Si vous séjournez (ou habitez...) à Annecy, en moins de deux heures vous avez de grandes chances de pouvoir découvrir la faune alpine. Pour cela, prenez la route qui vous emmenera au Grand-Bornand puis au col de la Colombières. Laissez votre voiture au col et prenez le sentier en direction du lac de Peyre. Je vous invite à découvrir une collection de photos prises cette semaine pour faire connaissance avec Gaspard, un vieux bouquetin que vous ne reverez certainement pas l'an prochain car la fin est proche pour lui. Moment de sagesse qui le rapproche des hommes. La relève est assurée aussi avec de nombreux petits que l'on a pu approcher à 5' de la ferme qui se trouve juste au dessus du restaurant du col. Enfin, en cherchant un peu dans les caillasse sous le col de Balafrasse vous trouverez peut-être des doronic à grandes fleurs, une cousine de l'arnica. Pour atteindre le lac, il faut compter 1h30. Donc 1h de voiture, plus au maximum une heure de montée avant de voir un animal... plus vous monterez tôt plus vous aurez de chance de voir des animaux. Et si vous êtes trés matinal ou tentez un bivac vous aurez alors l'immense plaisir de découvrir un magnifique panorama sur le Mont-Blanc et la chaîne des Aravis.

Panorama sur la chaine du Mont-Blanc depuis le col de Balafrasse - Massif des Aravis - Le Grand-Bornand

Découvrez plus de photos sur Des chamois et bouquetins à moins de 2 heures d'Annecy. Découvrez la faune alpine au lac de Peyre proche du Grand-Bornand
Jean-Claude MORAND

11.8.08

LE GRAND-BORNAND teste l'animation de sa communauté virtuelle

L'Office de Tourisme du Grand-Bornand teste l'animation de leur communauté de clients en ouvrant un site collaboratif http://www.mongrandbo.com/. Un projet conçu par Thierry Debornes de l'Office de tourisme du Grand-Bornand. L'objectif de ce site participatif est d'inciter les personnes qui ont séjourné dans la station à influencer les autres membres de la communauté. Ils ont donc la possibilité, grâce à ce site, de prolonger leur expérience en faisant partager leur expérience en mettant en ligne les photos, commentaires ou des vidéos en lien avec la station et les activités qu'ils ont eu l'opportunité de pratiquer.

clip_image002Le Grand-Bornand compte ainsi parmi les premières stations à proposer un lieu d'échange virtuel et collaboratif. Le site est accessible sur http://www.mongrandbo.com/ . Le projet a démarré il y a un peu plus de 2 ans en collaboration avec la société Future Création (http://www.future-creation.com/) qui a pris en charge la réalisation technique du site.

L'expérience est intéressante, il est possible qu'elle évolue vers la création d'un groupe sous MySpace, Facebook ou d'autres sites communautaires disposant d'un trafic beaucoup plus important.

Pour en savoir plus visionnez la vidéo du CriduLac sur http://www.lecridulac.com/video161-entreprendre-et-innover-6

Si vous appréciez la station, pourquoi ne pas publier vos impressions, photos, commentaires sur ce site ?

Jean-Claude MORAND

10.8.08

Tour de la montagne des Auges – Entremont 6H30 – 822 m

P8100166 Voilà une balade certes un peu longue (6h 30) mais qui vous permettra de découvrir l’ensemble de la chaîne des Aravis avec le Mont-Blanc en arrière-plan . Vous longerez également une crête qui surplombe le plateau des Glière, au lieu de la Resistance haut-savoyarde. L’itinéraire ne présente pas de difficulté particulière si ce n’est la longueur qui en fait un parcours pour les randonneurs en bonne condition physique. Plusieurs points de départ peuvent être envisagés. Pour notre part, nous avons choisi de partir du village d’Entremont dans les gorges du Borne. En provenance de Saint-Jean de Sixt, vous devez tourner à gauche sur le deuxième pont et ensuite rester sur le flanc droit de la montagne. Vous atteindrez rapidement le lieu-dit « Lortier » puis un pont à l’entrée de Malvoisin. Pour mieux vous orienter, utilisez votre GPS ou la carte de Randonnée La Clusaz-Grand-Bornand où cet itinéraire est tracé.

Quel que soit l’endroit où vous déciderez de garer votre voiture, vous devez longer le ruisseau sur la rive droite jusqu’à un guet qui vous permettra de changer de versant. La piste jeepable s’élève doucement avec quelques zones boisées. Vers 1470m elle s’oriente vers l’Est sous les rochers de la montagne d’Ovine. Vous atteindrez les chalets des Auges en 3h/ 3h30 pour des marcheurs avertis. Un excellent point de vue sur la chaine des Aravis avec le Mont-Blanc en toile de fond ne sera qu’une raison supplémentaire pour prévoir une halte repas dans ces pâturages. Vous remarquerez sur votre droite, les rochers des Traversièrs avec la croix du Lachat (2029m) à l’extrême droite alors que seuls les connaisseurs pourront situer le Suet (1826 m) à l’extrémité gauche de ces rochers. Le SUET est une balade peu connue que nous décrivons sur ce blog ici.

P8100176 Après avoir contemplé le paysage sur la partie sud de l’itinéraire vous croiserez sans doute un peu plus de monde sur le sentier du plateau qui commence par une petite descente jusqu’à un point de captage d’eau bien protégé. En fait, vous cheminez sur une crête qui domine le plateau de Glières que vous pourrez ainsi observer pendant une quinzaine de minutes.

Après avoir contourné la zone de captage par le bas, vous remonterez sur la partie droite de Pointe de l’Ovine jusqu’au col de l’Ovine (1786m). A partir de cet instant, une longue descente commence. En premier lieu en direction du Chalet de l’Ovine qui se distingue parfaitement au milieu des alpages. Si des moutons sont présents, ne les dérangez pas et faites attention aux chiens chargés de la garde des troupeaux. De point, vous plongez dans la vallée jusqu’au col de la Buffaz où vous trouverez des panneaux qui indiquent soit les sentiers partant à l’Ouest en direction du Sappey/La Balme de Thuy soit celui qui ramènera à Malvoisin et Entremont. Le sentier démarre dans la prairie à gauche avant de rejoindre la partie basse de votre itinéraire de montée.

Découvrez plus de photos sur Randonnée autour d'Annecy : Tour des Auges depuis Entremont. Proche du plateau des Glières

Jean-Claude MORAND

Analytics