8.7.07

Lacs de Peyre - 3h - 2108m Aravis + 480m

Dimanche matin du 7 juillet 2007 – Après un mois de mai où tous les ponts étaient pluvieux, le mois de juin a suivi la même tendance et pour ce deuxième week-end de juillet, rien n’a changé. La météo nous annonce des averses dans l’après-midi, nous avançons donc le départ avec l’espoir d’être de retour pour midi à Annecy et surtout avoir le plaisir de croiser des chamois aux pieds la Pointe Blanche ou dans les éboulis sous la Pointe de Balafrasse qui surplombent toutes les deux les lacs de Peyre.

Départ
Allez jusqu'au Grand-Bornand puis montez au col de la Colombière où vous garerez votre véhicule. Le sentier démarre immédiatement à droite du restaurant au col.

Chaque fois que je me suis rendu en cet endroit, ils étaient au rendez-vous. Mais ce matin, peut-être moins bête que nous, ils sont restés dans leur douillet abri. Cette balade de 480 m de dénivelée au départ du col de Colombière ne pose pas de problème particulier. Le chemin est bien marqué depuis le restaurant qui se trouve au col. D’abord un chemin relativement large jusqu’aux chalets de la Colombière, le sentier s’élève ensuite dans les alpages mêlés de lapiaz, Lapiaz qui se font plus rares à l’approche des lacs. Car en fait, vous allez découvrir une première gouille avant de trouver un deuxième petit lac bordé de linaigrettes. Ces plantes s’ornent de fleurs qui ressemblent à du coton.


Difficulté

Aucune pour rejoindre le lac. En revanche l'arrête de Balafrasse est aérienne et étroite.

Option


De là, il vous est possible de monter sur la crête (2196m) entre la Pointe du Midi et la Pointe Blanche soit environ 200m de montée assez raide jusqu’au col de Balafrasse. Vous pouvez partir sur la droite et ensuite traverser cette arrête pour redescendre sur la gauche. Mais attention, le versant Nord est vertigineux. Une personne est décédée sur cette arrête durant l’été 2005. Ne montez pas à cet endroit avec des enfants en bas âge. La carte Didier Richard au 25000 éme ne mentionne pas cet itinéraire qui nécessite un bon équipement et une bonne pratique de la montagne.


En ce qui nous concerne, faute de voir des animaux, la pluie est arrivée un peu plus tôt que prévu ce dimanche de juillet et nous avons entrepris une descente acrobatique sur le sentier – dans partie supérieure – devenu très glissant. Bref, nous étions à Thônes pour 11h bien mouillés.

Dénivelé

480 mètres





Carte de randonnée de l'IGN : La Clusaz - Grand-Bornand
Découvrez plus de photos sur flickr


Jean-Claude MORAND

5.7.07

De la pluie... que de la pluie !!

Alors que certains trouve que le niveau des nappes phréatiques est plutôt bas, ici en juin et début juillet, l’eau ne manque pas. Les limaces sont à la fête mais le ciel reste désespérément gris ! Bon je vous l’accorde ce billet n’est pas d’une grande valeur ajoutée… mais cela peut rassurer les bretons où ceux qui sont en vacances dans la région, d’apprendre que la situation nous semble aussi un peu anormale.

A bientôt pour des récits plus étayés de balades dans la région !
Photo d'Annecy le 5 juillet 2007 @11:50
Jean-Claude MORAND

Analytics