8.7.05

Tour du Mont-Blanc J1- Les Houches>Les Contamines

Chamonix, Vendredi 8 juillet 2005 -Sans rentrer dans trop de détails, nous avons passé notre première nuit dans un camping car garé aux Bossons. Ma nuit à largement été perturbée par le bruit incessant des camions qui se rendent à la plateforme d’accès au tunnel du Mont-Blanc. Ces quelques heures dans la vallée de Chamonix m’ont permis de comprendre les raisons du combat des habitants pour trouver une alternative au transport routier des marchandises. Bref, en ce qui nous concerne nous voilà parti pour 7 jours et ce n’est pas le temps plutôt couvert qui pourra nous arrêter. Nous sommes donc deux familles avec trois ados et de gros sacs sur le dos.

La première partie de cette première étape qui doit nous conduire aux Contamines sera aisée car nous empruntons le téléphérique des Houches pour la modique somme de 9 Euros par personne ! Nous découvrons un peu tardivement qu’ils pratiquent des prix pour des tribus de notre style et nous renégocions donc nos tarifs afin de gagner quelques Euros.

Au sommet les nuages se font vraiment menaçants. Nous abondons donc l’idée de faire la variante par le col du Tricot pour rejoindre directement Les Contamines par le col de Voza, Le Fioux, Tresse. A midi, la pluie nous rejoignais et nous donnais a peine le temps de trouver un abri pour sortir un morceau de tomme et saucisson de nos sacs. Sacs qui s’avèrent lourds pour les femmes du groupe. Le miens faisait 12kg au départ, celui de ma femme probablement une dizaine de kilos. C’est toujours un problème de choisir entre le minimum et le confort d’un parapluie dans mon exemple et d’une corde de 5mm qui est depuis de nombreuses années un peu mon assurance vie. Mon Nikon et son téléobjectif sont également une source non négligeable de ce surpoids. Les médecins du sport préconisent un poids de charge qui ne devrait pas dépasser 7% du poids du corps de la personne pour éviter tout problème ligamentaire et bien entendu musculaire.

Chantal, avait des inquiétudes avant le départ pour un genou défaillant. He bien, le genou en question n’ira pas plus loin que Les Contamines où le médecin de service lui donnera aucun espoir. Félix (10 ans) restera solidaire de sa maman et profitera malicieusement de la voiture qui les ramènera à Chamonix le soir même. Pour notre part, le dortoir du camping du Pontet à Notre Dame de la Gorge sera notre étape. Je vous recommande la croûte au fromage du resto voisin, elle y délicieuse.

Demain fera l’objet d’un autre billet….
Enregistrer un commentaire

Analytics